Univers Pod - Qu'est ce qu'un pod ?

Les cigarettes électroniques sont loin d’être des objets discrets. Impossible de s’en servir en public sans se sentir dévisagé. Si vous aussi avez déjà connu une telle gêne dans l’utilisation de vos énormes box, vous serez les plus heureux à apprendre que des e-cig de format ultra-discret appelés pods envahissent maintenant le marché de la vape. Mais qu'est ce qu'un pod exactement ?

Histoire du pod

L’histoire du pod est une sorte de retour à la case départ. Elle commence en même temps que celle de la cigarette électronique classique. Pour remplacer la cigarette traditionnelle, Herbert A. Gilbert, un ingénieur américain déposa en 1963 un brevet d’invention d’un appareil électronique. Mais les effets négatifs du tabac n’étant pas encore assez vulgarisés, son invention n’a pas connu le succès escompté. Ce n’est qu’en 2003 que Hon Lik, un ancien pharmacien chinois mit au point un autre appareil de substitution de la cigarette traditionnelle, la cigarette electronique était née. Avec les différentes campagnes de sensibilisation sur les dangers du tabac, ce dernier appareil sera très largement accepté du public et sa commercialisation interviendra en 2009 au niveau mondial, mais plutôt en 2012 pour le marché Français.

Ce succès est également dû à la forme relativement petite de cet appareil. Les fumeurs pouvaient donc facilement le dissimuler sous leurs vestes et se faire plaisir sans s’encombrer. Avec le temps cependant, la cigarette électronique a pris de plus en plus de volume jusqu’à devenir un matériel un peu encombrant. Cette nouvelle forme a pu décourager certains fumeurs qui avaient l’intention de passer à cette alternative. C’est donc pour revenir aux fondamentaux de la cigarette électronique que certains fabricants ont pensé un appareil plus compact et discret (plus discret mais aussi très simple d'utilisation tout en offrant des possibilités de réglages très fins). Ils l’ont nommé : pod. Le premier a été présenté officiellement en 2015. Les pods sont ils en train de s'imposer sur le marché de la vape ?

Qu’entend-on par pod ?

Le pod, aussi appelé pod mod est une forme moderne de la cigarette électronique classique. Il est caractérisé par sa discrétion et son format peu encombrant. Dans son ensemble, l’appareil mesure à peine 10 cm. C’est le matériel idéal quand on souhaite vapoter sans se faire dévisager par tout son entourage.

Il n’y a cependant pas que la taille qui caractérise ce type d’e-cig. Le pod a aussi des capacités de vapotage élevées. Il permet de vapoter des e-liquides à teneur élevée en nicotine pour un hit encore plus doux. Les utilisateurs de cet outil de vape peuvent aussi remplacer leur e-liquide habituel par des liquides alternatifs comme le CBD ou les sels de nicotine.

En outre, la conception du pod le différencie de la cigarette électronique classique. Cette dernière comporte un réservoir qui est chauffé grâce à une résistance. Si ces deux composants sont susceptibles de s’endommager, seulement la résistance peut être remplacée. À l’opposé, le pod est une cigarette tout-en-un. Sa résistance est intégrée à son réservoir, ce qui rend ce remplacement tout à fait possible en cas d’usure.

Les composants d’un pod

Un pod est constitué de deux éléments que sont :

La cartouche

Egalement appelée recharge, la cartouche est le constituant qui rend possible la production de la vapeur dans un pod. Elle est composée d’un réservoir, d’une résistance et d’un drip-tip. La cartouche d’un pod est un élément unique, jetable et interchangeable. À l’usure de la résistance ou du réservoir, l’utilisateur sera ainsi obligé de la changer entièrement plutôt que de changer l’un de ses éléments. Il est cependant possible de s’équiper de plusieurs cartouches et de les remplir de e-liquides différents afin d’alterner les goûts. L’utilisateur n’aura alors qu’à fixer à son pod la cartouche qu’il désire sans risque d’endommager celle retirée.

La batterie

C’est elle qui stocke l’énergie destinée à alimenter le pod pour son fonctionnement. Les batteries présentent des niveaux de puissance différents exprimés en milliampère-heure. Plus la puissance de la batterie sera élevée, moins le pod tombera en panne et moins l’utilisateur sera tenté de reprendre une cigarette. La batterie constitue la partie non jetable d’un pod. Elle se recharge au moyen d’un port micro-USB et d’un cordon d’alimentation. Un signal LED clignote pour informer l’utilisateur quand la batterie commence par s’affaiblir.

Comment fonctionne un pod ?

La différence de fonctionnement entre un pod et une e-cig classique tient plus de l’esthétique. Sinon le principe de fonctionnement reste très simple. Chargée, la batterie envoie de l’énergie dans la résistance de la cartouche. Cette énergie va être utilisée par la résistance pour chauffer l’e-liquide contenu dans le réservoir et produire ainsi la vapeur à vapoter par l’embout buccal. Le mécanisme de déclenchement de la vapeur diffère cependant selon les modèles. Sur certains modèles, il suffit de placer ses lèvres sur l’embout du pod pour que le mécanisme de production se déclenche automatiquement. Sur d’autres modèles par contre, le déclenchement se fait via un bouton. Il faut donc presser un bouton pour faire chauffer l’e-liquide et produire la vapeur.

La sécurité est garantie pendant le vapotage puisque le pod est muni d’un « chipset ». Ce petit circuit électronique va en effet réguler l’énergie envoyée par la batterie.

Il est en outre tout aussi simple de remplir le réservoir d’e-liquide. La plupart des modèles de pod disposent d’une petite fenêtre placée sur le côté et protégée par un capuchon. C’est par cette fenêtre qu’il faut laisser couler l’e-liquide dans le réservoir comme avec un réservoir de voiture.

Les différents modèles de pod

On distingue trois différents modèles de pods dont chacun a ses propres spécificités. Il s’agit des :

Quels sont les avantages et les inconvénients des pods ?

Les Pods à cartouches scellées

C’est le premier-né de la famille des cigarettes électroniques au format pod. C’est aussi le plus simple à utiliser puisque son réservoir est pré-rempli d’e-liquides. Lorsque vous avez épuisé la contenance du réservoir, la seule chose que vous avez à faire, c’est de remplacer la cartouche par une nouvelle pré-remplie aussi. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’une notice explicative avant d’utiliser ce modèle qui ne demande que très peu de manipulations. Mais le modèle le plus simple d’utilisation s’avère aussi être le plus couteux.

Les pods à cartouches rechargeables

Le pod à cartouche rechargeable n’est pas vendu avec du e-liquide à l’intérieur de son réservoir. C’est vous qui le remplissez avec l’e-liquide de votre choix toutes les fois que vous le voudrez. Un changement de cartouche n’est donc envisageable ici que lorsque la résistance est usagée. Ce modèle est donc non seulement plus économique mais il vous permet aussi de vous délecter de la saveur de votre choix.

Les Pods à résistances amovibles

Plus récent, le pod à résistance amovible présente les mêmes caractéristiques que le modèle précédent. La différence se situe au niveau de sa résistance qui est remplaçable. Même si cette dernière est usée, plutôt que de changer la cartouche dans son entièreté, vous n’aurez donc que la résistance à remplacer. Cela fait de ce modèle, le plus économique de tous, même s’il exige un peu plus de manipulations.

Qui peut utiliser un pod ?

Novice ou expérimenté, tout vapoteur peut utiliser un pod pour satisfaire ses besoins. Cependant, cette forme innovante de cigarette électronique correspond plus à certains profils.

De par son fonctionnement intuitif et sa forme discrète, cet appareil est surtout conseillé aux nouveaux vapoteurs qui cherchent à retrouver avec l’e-cig, les mêmes sensations qu’avec une cigarette traditionnelle. On parle cependant des petits et moyens fumeurs dont la consommation est en dessous de 15 cigarettes par jour. Le prix à payer pour une e-cig de petite taille et simple d’utilisation, c’est en fait le défaut de réglage et une autonomie réduite. Or ces deux éléments sont indispensables pour un fumeur qui a une forte dépendance à la nicotine (plus de 15 cigarettes par jour). Ce dernier devra plutôt se tourner vers un kit box complet qui offre plus d’autonomie et des possibilités de réglages.

Le pod peut par ailleurs convenir aux vapoteurs plus expérimentés qui recherchent un kit de secours notamment pour une utilisation nomade. Ils pourront le glisser plus facilement dans leurs affaires. En outre, le fait qu’il produise une faible quantité de vapeur les mettra aussi à l’abri des regards curieux lors de leurs instants-plaisirs. Il faut cependant être sûr de pouvoir supporter le tirage serré que propose ce kit. Comment choisir son pod ?

Comment entretenir un pod ?

Le pod ne demande que très peu d’entretiens. Ce sera la cartouche qui vous demandera le plus d’effort d’entretien, selon qu'elle soit rechargeable, scellée ou à résistance amovible. Sa batterie n’étant pas éternelle, vous devrez aussi la remplacer suivant sa durée de vie. Vous trouverez facilement des batteries de remplacement, que votre pod utilise une batterie intégrée ou un accu interchangeable. Quant à l’entretien quotidien, il ne consiste qu’à recharger votre batterie à chaque fois que vous sentez que son niveau de puissance commence par baisser.

Que retenir ? Plusieurs avantages militent en faveur du pod et font de cet appareil, un indispensable pour tout vapoteur. Attention cependant à ne choisir que le modèle qui correspond à votre profil.